Tout savoir sur les boîtes et coffres

Les boites coffres et coffrets en bois de rose pour vos petits secrets ! - Collection Shankara


Ces petits coffres, coffrets indispensables à l’époque permettaient de transporter facilement les objets de la vie quotidienne comme les onguents, les parfums, les bijoux et accessoires divers de « toilette » ou autres petits secrets !

Aussi bien usuels que décoratifs, ces boites, étuis, nécessaires, coffres et coffrets en bois exotiques comme le bois de rose, palissandre, de cèdre ou de noyer que Shankara-Store vous propose, peuvent très bien s’intégrer dans votre décor asiatique « zen » ou moderne.

Du porte-plume à la boites à épices, boites à bijoux, artefacts ou tout autre objet de décoration pour votre maison, tous sont fabriqués de façon artisanale, par de artisans talentueux qui ont su faire d’une simple bûche de bois, une véritable œuvre d’art !

Certaines de nos boites sont même rehaussées d’un joli dessin traditionnel du Rajasthan, le Bani Thani, reconnaissable à ses personnages au cou de cygne et aux yeux en forme d’amande, portraits de figures de princesses royales jouant d’un instrument de musique, scènes de cour ou du couple mythique Radha et Krishna.

Une technique différente de la peinture sur verre. Le dessin est réalisé à la main, au verso de la plaque de verre avec de véritables pierres précieuses et semi-précieuses naturelles concassées.

Lapis Lazuli, émeraude, saphir, agate, malachite, grenat, jade, améthyste, péridot, finement broyés en poudre, sont utilisés pour faire ressortir les différentes nuances de couleurs et créer une image parfaite.


La sculpture sur bois existe depuis l’Antiquité en Inde, qui possède une grande variété de bois luxuriants comme le sheesham, le cèdre de l’Himalaya, le sal, le noyer, le neem, l’ébène ou le bois blanc kadam.

A Mysore dans le Karnataka, on trouve de superbes sculptures en ronde-bosse en bois de santal, minutieusement travaillées qui sentent si bons !

Au Rajasthan, c’est avec le bois de rohida que sont fabriquées artisanalement les marionnettes Kathputili, les éléphants en bois de kadam alors qu’au Kerala les animaux sont en teck ou palissandre et les personnages en bois de kumli.

Au Cachemire, on sculpte dans du bois de noyer les boites, les étuis à cigarettes, les coffrets à bijoux, les meubles et panneaux décoratifs sculptés ou semi-sculptés de motifs miniaturisés raffinés et souvent très complexes.

Les motifs de fleurs stylisées seules ou en bouquet se nomment Gul Tarah (gul= fleur), les motifs représentant du raisin et feuilles de vigne, Dach Tarah.


Badam Tarah est celui que vous connaissez, en forme d’amande stylisée que l’on retrouve sur les étoles châles en laine cachemire, les broderies et autres imprimés.


Tout ce qui représente les plantes, l’herbe ainsi que lotus et autres plantes aquatiques est les Gass-i-Tarah.

Bhoni Tarah est le célèbre motif de la feuille de l’arbre royal chinar, sorte de platane oriental qui change de couleurs selon la saison.

Tout ce qui concerne les animaux et motifs animaliers se nomme Janavar tiJandhar Tarah.


Il existe plusieurs procédés de fabrication.

Le travail de sculpture du bois peut être profond, semi profond ou peu profond selon les thèmes et le rendu final souhaité en enlevant l’excédent de bois et essayer d’obtenir la forme initiale.

La contre-dépouille khokerdar où plusieurs scènes et thèmes sont sculptés de façon tridimensionnelle.

Le travail de transparence est connu sous le nom de « jali darhr ». La lumière joue entre les feuilles de vigne, de feuilles chinar, de lotus, d’iris, et les motifs moghols géométriques.

Vaboraveth lorsqu’il est en profondeur, le motif en relief. Padri, le travail semi-profond et Sadikaam superficiel.


Dans de nombreux états de l’Inde, des temples, palais, façades des maisons, portes d’entrée, poutres, corniches et fenêtres sont ainsi richement décorés de sculptures, de minuscules motifs floraux délicatement ciselés, de motifs géométriques minutieusement sculptés à la main ornant chaque pièce.

Et selon les états, des techniques de travail du bois et de fabrication d’artefacts, d’ustensiles en bois, de jouets au style si différent ont vu le jour.

L’art de la marqueterie consiste à réaliser un décor en assemblant et en plaquant sur un bâti en bois des pièces de bois précieux exotiques, de nacre, d’ivoire ou d’os, également de métal, découpées suivant un dessin et collées au support, arborant des motifs décoratifs, compositions géométriques ou florales, figuratives ou bien abstraites.

André-Charles Boulle créateur et dessinateur français d'ameublement donna son nom à cette technique de placage des meubles par marqueterie faite avec de l'écaille et du métal dans toute l'Europe à la fin du XVIIe siècle et au XVIIIe.

Au Gujarat, la marqueterie, appelée Sadeli est une spécialité de Surat dont l’origine viendrait de Perse. Ce sont de fines lamelles de bois rouge, d’ébène, d’ivoire, d’os et d’étain coupées de façon transversale, en longues tiges, coupées en tranches, collées ensemble pour former les motifs variés pour embellir les objets en bois, les boites et autres petits meubles.

L’art de l’incrustation est un procédé presque identique, mais le bois ici est creusé à la main pour obtenir l’effet désiré contrairement à la marqueterie. Des traces de découpes et de travail du bois peuvent être apparentes.

L’incrustation est très prisée dans l’art oriental et musulman. Ces coffrets anciens étaient généralement réalisés pour les Maharajas et leur Maharani dans des matériaux résistants comme le bois et le métal, ornés, imitant le style moghol et traduisant le faste de la cour sous l’empereur Akbar ou Shah Jahan.

Dans d’autres états de l’Inde, comme au Karnataka, au Maharastra ou au Pendjab, les artisans proposent un artisanat de bois de rose avec incrustation de bois de palissandre.

Et selon l’essence de bois disponible de chaque région, va se développer en Inde, un artisanat local avec sa technique de sculpture sur bois caractéristique.


Taarkashiou L’art de graver du fil de métal sur du bois !

Taar signifie « fil » en hindi et « kashi » incrustation.

Cette pratique décorative ancestrale utilise plusieurs essences de bois pour pouvoir obtenir des effets originaux et artistiques, comme le bois de rose, le palissandre Sheesham.

La technique du Tarkashi, une forme d’art complexe populaire de Manipur dans l’Uttar Pradesh que l’on retrouve à Jaipur dans le Rajasthan comprend plusieurs étapes de fabrication.

Le processus consiste à reproduire un motif sur du bois ou du métal en gravant des rainures d’1 mm à la main à l’aide d’un burin.

C’est le traçage et la conception d’un patron mais sur du bois !!

Des Incrustation faites de longs fils de cuivre, de laiton ou d’argent découpés aux ciseaux selon le motif à réaliser seront aplatis, incrustés puis martelés dans le bois à l’aide d’un petit marteau.

Le processus est répété jusqu’à obtention du motif de conception. Fleurs ou formes géométriques complexes… Ces brins de métal peuvent se décliner dans différentes dimensions à des fins variées, plus épais pour les contours, plus fins pour les détails.

Le dessin est ciselé !

L’étape suivante consiste à poncer pour uniformiser, à appliquer de la pâte à bois pour combler les espaces laissés lors de la gravure. Vient ensuite le séchage, puis de nouveau ponçage pour éliminer tout excès sur les surfaces jusqu’à obtenir ce toucher de finition si lisse et si doux. Un polissage final à la cire lui apportera son aspect brillant.


En Inde, le « sheesham wood », ou bois de rose, de palissandre est un arbre de la famille des Fabacées à feuilles caduques de teinte dorée tirant sur le brun aux veinures apparentes et colorées. L’une des essences de bois la plus robuste et résistante utilisée en marqueterie pour décorer les boites à bijoux, les coffres, les vases car sa forte teneur en huile permet de maintenir le métal incrusté plus solidement.

Pour fabriquer ces petites coffres, coffrets ou autres boites en bois massifs, les artisans ébénistes le sculptent, le plaquent d’orfèvreries, de tabletteries et de ferronneries pour mettre en valeur les motifs décoratifs.

Métaux précieux et gemmes y sont ciselés, gravés, l’ivoire, l’os, la nacre, les bois précieux ou l’émail y sont sculptés, incrustés ainsi que les métaux comme le fer, le laiton sont forgés, ciselés, rivetés gravés. Parfois munis d’anses de préhension et poignées, de charnières et de fermetures en métal.

Les coffres coffrets boites à bijoux étuis en bois sont souvent ornés de renforts d’angle et de rubans en laiton, d’un écusson décoratif en son centre ou de jolis motifs floraux d’inspiration moghole peuvent décorer toutes ses faces (tiges fleuries ou tiges végétales en bouton, arabesque florale) et l’intérieure être tapissée de velours.

Motif ornemental raffiné que l’on retrouve également sur certaines sculptures et statues en bois que nous vous proposons sur le site.

Dans un tout autre genre d’artisanat Shankara-Store vous recommande sa Collection de Statues Statuettes Figurines et objets, Art tribal Dhokra, une ethnie d’artisans nomades originaire du Bastar en Inde qui travaille le métal et dont l’art traditionnel n’a pas changé depuis des millénaires.

Pour plus d’information, contactez-nous.

Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner !


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les Etoles, écharpes, châles et accessoires de la Collection Shankara - Galerie des Tendances Une collection de pièces uniques ! Laine cachemire, modal ou viscose ? Par amour du Beau et des Tissus, ch

Les Etoles en modal et en viscose de la Collection Shankara Quand l’été se termine et que l’automne approche, il faudrait toujours avoir une étole dans son sac à main. Quand les soirées commencent à ê