logo Shankara hd orange .png
Rechercher
  • Shankara Store

Shankara-Store Galerie Bronze Art Section: art bouddhique





Le Vajra dorjé et la cloche dril-bu.




Quand les moyens s’unissent à la sagesse !




Comme il existe 8 signes auspicieux appelés astamangalas dans le bouddhisme tibétain apparaissant dans toute forme d’art bouddhique, des symboles d’offrandes faites au Bouddha Shakyamuni par les dieux:


- La bannière, la complète victoire du dharma contre les forces du mal, les obstacles, la négativité et l’ignorance.

- La conque blanche ou l’absence de Mal, le son du dharma permettant d’éveiller les êtres et les inviter à sortir de l’ignorance,

- L’ombrelle, symbole de dignité royale et de protection contre la souffrance dans le bouddhisme,

- Les 2 poissons d’or, signe de bonne fortune, de fertilité et de prospérité,

- Le nœud sans fin ou éternel, représentant l’union de la compassion et de la sagesse, symbole du samsara qu’il faut quitter pour le nirvana,

- La roue de la Loi bouddhique, qui symbolise l’enseignement du Bouddha,

- Le vase contenant le nectar symbole de longue vie, de prospérité intellectuelle, d’abondance. Un joyau Cintâmani « qui exauce tous les souhaits » est souvent placé sur son embouchure,

- Le lotus qui représente la purification du corps, de la parole et de l’esprit. Image de la progression de l’âme pour atteindre l’illumination.

Il existe des instruments rituels fondamentaux, utilisés lors des litanies du bouddhisme tantrique mais également par toutes les différentes branches du bouddhisme ésotérique que l’on doit tenir et manier selon des gestes très codifiés, les mudras.

Certain servant à ponctuer le rythme des chants lors de la psalmodie ou à indiquer le début ou la fin d’une séance de méditation.

D’autres, faisant partie des différents moyens habiles.

Ils ont un sens symbolique et ne sont pas considérés comme des objets ayant une valeur propre.

Ils sont les moyens efficaces, les Upayas.

Les méthodes servant à guider les êtres en fonction de leurs besoins et possibilités nécessaires dans le but de purifier et de transformer leurs émotions en qualités pour accéder à la sagesse.


Le Vajra, Dorjé ou Rdo-rie en tibétain, la « foudre » ou le « diamant », symbole important du courant bouddhiste Vajrayana, « le véhicule du diamant » (de qui il tient son nom), est un moyen efficace pour détruire l’ignorance.

La cloche dril-bu, elle représente, « Prajna » la « sagesse, claire connaissance ».

L’association des moyens et de la sagesse, permet d’accéder à l’illumination finale.


Le vajra est le 1 objet à prendre forme à partir du vent d’après le mythe bouddhiste.

Il représente la nature de la réalité.

Il est symbole de l’action efficace par excellence, l’attribut du buddha Jina Amoghasiddhi de la famille Karma (action en sanskrit).

Et d’ Askhobhya, l’ Adibouddha de la famille Vajra qui le tient de la main gauche et exécute de la main droite le geste signifiant « prenant la terre à témoin » appelé bhumisparsha mudra.

Cet objet rituel utilisé de la main droite lors des rituels tantriques exprime la partie yang, l’aspect masculin du chemin qui mène à l’illumination. Il est le côté indestructible de la réalité.

Associé à la cloche dril-bu ou vajraghanta, qui elle se tient de la main gauche étant l’aspect féminin, sa contrepartie yin, signifiant la perfection de la sagesse. Elle est l’expression directe de la vacuité.

Ensemble, ils sont l’union parfaite des moyens habiles et de la sagesse, l’union de la forme et de la vacuité.

Attributs que l’on retrouve dans l’iconographie bouddhique comme appartenant à 2 Bouddhas primordiaux.

Vajradhara, « celui qui tient le vajra » mains croisées sur la poitrine. Il est la quintessence même de la bouddhéité. Lorsqu’il est représenté en position yab-yum avec sa parèdre, c’est elle qui tient les attributs.

Et Vajrasattva « L’être de diamant » qui tient le vajra de la main droite à hauteur du cœur, la cloche dril-bu, retournée, ouverture vers le haut, de la main gauche appuyée sur sa hanche. Symbole de force et sagesse, de purification de l’esprit pour l’aider à sortir de l’obscurité de la confusion.



Le Vajra

L’arme sans pareille du dieu Indra la divinité du feu dans la mythologie hindoue, qui possède l’ « indestructibilité du diamant et la force du tonnerre » dont le Bouddha Shakyamuni a recourbé les pointes pour en faire un objet pacifique.


Objet symétrique en forme d'altère à 2 têtes pyramidales qui représentent le Mont Meru.

Le Samsara et le Nirvana, tous 2 indissociables reliés à la sphère centrale de la vacuité (sunyata) annulant ainsi leur opposition, transmutant nos perceptions impures en visions pures.

Les 3 anneaux de chacune des têtes du vajra caractérisent la nature Tatagatagarbha du Bouddha qui est la vacuité, la spontanéité et l’absence de particularité, formant la base d’un lotus à 8 pétales.

Symboles des 4 bouddhas et de leurs parèdres.