top of page

Zoom sur les sacs




Parce qu’une femme parfaite ou pratique se doit de porter tout son Univers avec elle, nous avons décidé de créer pour Shankara-Store une section Galerie des tendances !


Shankara vous propose sur son site une sélection de sacs à main pour femme en cuir, de pochettes et petite maroquinerie.

Car le sac est l’indispensable de la femme !

Qu’il soit petit, voir minimaliste ou bien au contraire « oversize », il se doit d’être joli et surtout pratique, puisque ce sac vous suivra partout !!

Le sac à main est devenu un gage de féminité et d’élégance.

Il en a fait du chemin, le sac de transport, évoluant avec les styles vestimentaires pour devenir aujourd’hui l’accessoire de mode le plus convoité !


Mais le sac n’a pas toujours été qu’une histoire de princesse !


A l’origine, c’était une besace purement pratique en poils de chèvre, puis en tissu, unisexe dont la fonction première, était bien de pouvoir permettre au voyageur de transporter effets personnels, outils et nourriture.

De l’esclave ou bien du maître, les vêtements de l’Antiquité ne possédaient pas de poches !

Au Moyen-Age, hommes et femmes utilisaient la bourse à fermeture coulissée.

En toile grossière pour les uns et en tissu plus raffiné, ornementé et rebrodé pour la Haute qui y mettait son argent ou ses trésors (l’escarcelle à serrure et son fermaille, le fermoir en métal).

Ces petits sacs finement décorés étaient portés à la main ou bien accrochés à la ceinture et déterminaient déjà votre statut social.

L’Aumonière fut donc l’ancêtre de notre porte-monnaie !

Et puis pour plus de sécurité elle fut cousue sous les vêtements des hommes alors que les femmes continuaient à cacher leur ceinture à poches sous les différentes couches vestimentaires, attachées autour de la taille.


C’est à la fin de la période de la Renaissance, que l’on vit apparaitre l’esquisse des fameuses poches.

Vers le 17e, avec la robe Victorienne de Marie Antoinette tellement ample, ces Dames pouvaient dissimuler leurs trésors dans de petits sacs de toile de plus en plus travaillés, accrochés autour des hanches, sous les plis de leurs jupons bouffants.

Ou bien dans des poches de cuisses cousues prévues à cet effet, qui étaient accessibles par des fentes dans les coutures sur le côté de la robe.

Est-ce pour cela que le sac d’une femme est lié à son intimité ?

Un endroit pour les bagatelles !


Au 18e, les chatelaines ornent les robes des châtelaines !

Ces chaînes en métal, suspendues à la taille où sont accrochées les objets utilitaires, dont les descendants actuels sont sûrement nos fameux porte-clefs !

Puis, les codes vestimentaires changent au 19e.

La mode évolue.

Les robes impératrices du 1er empire sont plus près du corps, la taille est plus haute, ajustée.

Les lignes sont épurées.

Adieux les jupons bouffants.

Il n’est pas question de casser sa silhouette avec des châtelaines accrochées à la ceinture ou de dissimuler des sacoches sous les jupes !

Les 2 pièces d’étoffes sont cousues alors ensemble et on invente les prémisses du petit sac à main ou réticule, à porter comme un bijou.

Une jeune femme de « bonne famille » se devait d’assortir à sa tenue, son sac de couture.

Les hommes eux commençaient à avoir des poches cousues dans leurs pantalons !


Dès 1860e, avec l’arrivée de la fermeture en acier, c’est au tour de la bagagerie de faire son apparition.

Louis Vuitton en 1852 avait déjà tout compris, quand il devint le fournisseur attitré d’Eugénie, la femme de Napoléon III pour empaqueter ses affaires !!!


La Bourgeoisie du 19e voyage de plus en plus, en train à vapeur, en paquebot ou en automobile.

Les malles changent de forme et sont dotées de poignets, ferment et sont bien utiles, permettant aux femmes d’emporter leurs effets de façon plus discrète !

Pour répondre aux exigences actuelles de l’époque, le sac de voyage se transforme pour devenir le sac plat. Il est fabriqué en cuir pour plus de solidité, et c’est la naissance de la maroquinerie, le début des sacs façonnés !

Peau de reptile, peau de croco, de serpent, de lézard et d’autruche, fourrure et plumes dès les années 1920 !

Car pendant la 1ere guerre mondiale, le cuir servait à fabriquer et à consolider les besaces à bandoulière ou les uniformes des soldats.


Ha! Les Années folles !!

Avec ses mini sacs rigides tenant dans la main et ses minaudières, beaucoup plus pratiques pour danser le charleston !

Ils deviennent un accessoire de mode. On n’y mettait que l’essentiel, l’anneau au bout du doigt !

On y rajouta une bandoulière et un joli fermoir dans les années 30e car la femme est active et elle a besoin de ses bras libres.

Elle peut le porter à la main, au poignet ou en bandoulière selon ses envies.

Les formes sont variées ainsi que les matières.


Avec la révolution industrielle, les malles s’assouplissent !

C’est le début d’une longue série !

1927, Lancel lance le sac seau, suivi par Louis Vuitton en 1933 avec son sac cabine ‘Speedy’, un sac de voyage de taille réduite pour les petits déplacements.

Plus petit mais assez large pour garder avec soi tout ce dont on a besoin pour le trajet !

Un grand pour la journée et un plus petit pour la soirée !

Alors en 47, il fabriqua le 1er sac doté d’une anse en bambou brunie et incurvée comme la canne d’un parapluie.

Puis, Coco Chanel, créa en 1950, « 2.55 » son sac iconique, le 1er sac bandoulière !

Il n’est pas que pratique !

Le sac devient élégant, avec sa longue chaîne permettant de le porter tout en ayant les bras libres.


Le sac se développe et se démocratise.

Depuis le poil de chèvres de l’antiquité, le sac a été réalisé dans des matières si différentes, comme la soie, le cuir, le tissu, la paille raphia puis le plastique.

Et aujourd’hui il a de multiples usages et les maisons de couture l’ont bien compris en adaptant au goût du jour ces formes et le déclinant dans toutes les tailles et des coloris plus adapté à notre style de vie et codes vestimentaires contemporains.


Le sac à main a toujours été lié à l’intimité de la femme, et plus la femme s’est émancipée, plus son sac a grandi !

Vous ne rentrerez pas tout dans un sac minimaliste !

Mais nous le savons bien, que plus le sac est grand, plus on en met !!

Et moins on s’y retrouve !

C’est pour cela que des segments et petites poches ont été intégrés à l’intérieur des sacs !

Ainsi que les fermetures éclair pour plus de discrétion !


Et vous ?

Quel sac préférez vous ?

Le sac besace, le sac à dos, le sac à main bandoulière à glisser sur votre épaule, le sac à franges, le sac fourre-tout ou bien la pochette ?


C’est à vous de trouver votre style et le sac parfait assorti à votre robe, votre tunique, votre chemisier l’été et qui vous fera vous sentir spéciale !

L’hiver vous pourrez le combiner avec la couleur de votre étole.


Le sac est le reflet de votre personnalité, un espace de vie intime et personnel !

Du bleu, du rouge, de l’orange, du vert, bien sûr du noir, du cuir naturel à assortir à nos jolis imprimés qui rehausseront votre éclat !

A chacun son icone !

Jacky pour Gucci, Kelly pour Hermès, Lady Dy pour Dior et pour nous, c’est Vous !!


Retrouvez sur le site Shankara-Store notre sélection de sacs à main et de pochettes en cuir pour femme et sa petite maroquinerie (porte-monnaie cuir et ceinture en cuir).

Des sacs à main femme en cuir pour toutes les occasions qui ira parfaitement avec toute votre garde-robe, que l’on peut porter à la main, au poignet ou en bandoulière grâce à ses anses avec aisance !

A assortir à l'une de nos étoles écharpe en laine cachemire pour le parfait duo de cet hiver !


Et découvrez, également notre nouvelle catégorie Autre Accessoire Tendance.

Nous vous dévoilerons notre collection de colliers et bracelets en pierres semi- précieuses réalisés par nos soins que vous pourrez personnalisés à vos souhaits !


Une femme, une gemme…

Toute unique, toute précieuse !!!





Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page