logo Shankara hd orange .png
Rechercher
  • Shankara Store

Les Chroniques de Shankara Section: Art bouddhique



On est bien d'accord avec le fait que le Bouddhisme commence bien avec le Bouddha.

Mais en ce qui concerne le Bouddha, c'est un peu plus compliqué !

Pour beaucoup, le Bouddha, c'est une statue représentant un moine la tête coiffée d'un petit chignon, drapé d'une robe monastique, assis sur un lotus, les jambes croisées en tailleur, ou bien debout, parfois allongé.

Toujours la même expression du visage, le regard vague, les yeux mi-clos ou fermés !

Seule, change la position de ses mains.

Mais qui est donc ce Bouddha ? Et quel est son nom ?


D'après la tradition bouddhique, il existe de nombreux bouddhas.

Des bouddhas du passé, des bouddhas à venir !

Le Bouddha Gautama, nommé aussi le Bouddha Shakyamuni est le plus connu étant le Bouddha Historique, le point de départ de l'enseignement traditionnel bouddhiste.

C'est avec Siddharta Gautama du clan des Shakyas que tout a commencé.

Cet homme de 35 ans qui a fait l'expérience de l'Eveil et atteint la Connaissance Suprême un soir de pleine lune (Vesak), sous ce fameux arbre de la Bodhi, à Bodh Gaya dans le nord de l'Inde, il y a environ 2500 ans !

Rappelez vous, le mot Bouddha, vient de bodhi, la connaissance.

Il est "Celui qui sait", "Celui qui a atteint la connaissance", "Celui qui comprend", "Celui qui est Éveillé (qui s'est Réveillé !)

Il eut la révélation de l’impermanence de la vie et chercha une explication.

Les "4 visions" (du vieil homme, d'un malade, d'un cadavre et puis d' un sage) qui l'ont mené à renoncer à tout, en quête d’expérience spirituelle deviendront la base des fondements fondamentaux du bouddhisme.

Après avoir lutté jour et nuit (sous son arbre) contre ses démons intérieurs, il apprit à se débarrasser des souillures de son esprit, à le contrôler et à le concentrer.

En faisant l'expérience de la plénitude, de la compassion et de la sagesse, il devint ainsi le Bouddha.

Nettoyé de toutes souillures qui nous font renaître, il fut libéré du cercle des réincarnations.

Il avait compris l’énigme de la vie et trouvé la solution.

En atteignant l'état d'Amyaksambodhi, la "Connaissance Suprême" à tous les niveaux, cet homme devint le Bouddha. Le Bouddha Historique.

Un état de vue pénétrante de lui-même et des autres, s'élargissant jusqu'au cosmos, pour y intégrer la totalité des phénomènes, lui apporta prise de conscience de nos conditionnements, mais aussi la Liberté après la libération des "cinq poisons mentaux" donc la sagesse et le bonheur.

Cet état de félicité se manifestant par un état de compassion et d'amour envers tous les êtres vivants.


Pendant 45 ans, Bouddha parcouru le nord de l'Inde afin de répandre son savoir, son enseignement, devenant ainsi le plus grand maître spirituel de son époque.

C'est au moment de son parinirvana, (il mourut à l’age de 80 ans environ et sorti du cercle des réincarnations) que les divergences entre les disciples commencèrent.

Le bouddhisme traditionnel Hinayana devint moins strict et abordable pour tous, créant la branche Mahayana, qui se ramifia par la suite avec le bouddhisme tantrique ésotérique Vajrayana tibétain.

D'autres figures du Bouddha historique virent le jour.


Le Bouddha au concept de départ du Mahayana ancien avait 2 corps.

Un corps de forme physique (rupakaya/ nirmanakaya)) qui seul disparaît après la mort uni verticalement à un corps de Dharma (dharmakaya), principe abstrait de l'Eveil, indépendant de la personne qui le réalise), le corps de vérité d'une personne ayant atteint la bouddhéité.

Puis apparut un 3e corps (sambhogakya), le corps de ravissement mutuel, entre la personne "Éveillée" et le principe d'Eveil", le bouddha idéal, l'"Adi buddha".

Cette doctrine du "Trikaya" (3 corps alignés verticalement) devint la base du bouddhisme Mahayana et Vajrayana.

Peu à peu, le concept du corps de forme du Bouddha humain historique (appelé à ce moment nirmanakaya) disparut, ainsi que le corps du Dharma, laissant la place au Bouddha idéal archétypal, le Bouddha Shakyamuni, le Bouddha de la Lumière Infinie mais non plus à sa personnification humaine.


Le bouddhisme Mahayana évolua au fil du temps, se mettant à penser horizontalement intégra 2 nouveaux bouddhas aux côtés du Bouddha idéal.

Amitabha le bouddha de la "Lumière infinie " à sa droite et le bouddha Aksobhya l'"Imperturbable" à sa gauche, incarnant sous la forme de bouddhas idéaux, 2 aspects principaux de la bouddhéité, reconnaissables à leur emblèmes.

La fleur de lotus pour l'un, incarnation de l'esprit d'Amour du bouddha idéal, d'Amour de l'Eveil et le vajra pour l'autre, symbole de la Sagesse transcendante de l'Eveil.

La branche Vajrayana ésotérique tantrique va plus loin, envisageant une approche horizontale tri-dimentionnelle du schéma des cinq bouddhas en introduisant 2 autres bouddhas.

Au dessus Ratsasambhava bouddha du dépassement et don de soi et Amoghasiddhi bouddha de l'Action en dessous du Bouddha idéal.


A eux cinq, ils forment le groupe des "5 bouddhas Jinas" ou "5 Tathagata", les bouddhas Dhyani bouddhas de la méditation, reconnaissables à leurs couleurs et leur emblèmes respectifs et occupant des directions différentes sur les mandalas suivant leurs fonctions.

Le Bouddha idéal ou Adi-buddha au centre de Tout.



Au centre, le chef de famille des Tathagatas, de tous les bouddhas, il est le Bouddha et tous les autres ne sont que des aspects de lui-même.

Vairocana l'"Illuminateur", de couleur blanche, couleur de l'Absolu et de la centralité.

Il est "Celui qui diffuse lumière et rayonnement et son emblème est la roue dorée à 8 rayons du Dharma, exécutant le geste ou "Dharmachakra mudra" en référence au 1 sermon du Bouddha Historique dans le Parc des Gazelles sur la vacuité, à Sarnath en Inde.

Son véhicule ou animal est le lion, symbole de proclamation de la Vérité sans peur sur tout l'Univers.

Sa parèdre est Akasadhatishari, "la Dame souveraine de la sphère espace infini", de couleur blanche également.


A sa droite, indiquant l'Ouest de l'Univers, la Terre pure ou il fait bon renaître (car dépourvu de souffrance), siège Amitabha le bouddha de "la Lumière Infinie", chef de la famille du Lotus, de couleur rouge exécutant le geste de la méditation dhyâna-mudra.

Son emblème est la fleur de lotus symbole de renaissance et de développement spirituel., son animal est le paon.

Sa par