logo Shankara hd orange .png
Rechercher
  • Shankara Store

Les Chroniques de Shankara Section: Art bouddhique

LA PRATIQUE DE LA SAGESSE


La pratique de la méditation apporte la détente, la sérénité en favorisant certains concepts comme la longévité, la sagesse, l’amour, la chance ou la richesse mettant fin aux poisons de l’esprit (la jalousie, l’orgueil, l’attachement, la colère, la stupidité).

La statuaire bouddhiste sert de support à la pratique de la méditation.


Les Bouddhas personnifiant tous un des aspects différents de la sagesse appelés les 5 Jinas, les 5 Tathagatas ou les 5 connaissances.

Dont la 1 est la sagesse du dharmadhatu, la connaissance directe de l’ensemble du cosmos, et de la réalité symbolisée par Vairocana.

La 2 est la sagesse « semblable au miroir » symbolisée par Akshobhya dont l’esprit éveillé refléterait tout, sans pour autant être affecter, la compréhension de la vraie nature des choses aidant au détachement.

La 3 est la sagesse de l’égalité ou de l’identité symbolisée par Ratnasambhava qui voit tout avec une objectivité complète et ayant la même réalité commune et attitude identique envers tous. L’ Amour et la Compassion de l’esprit d’Eveil pour tous.

La 4 est la sagesse « toute discriminante » symbolisée par Amitabha.

Un esprit éveille qui voit le caractère unique de toutes choses et en même temps sa pluralité. L’unité et la différence.

La 5 sagesse est la sagesse « toute accomplissante » symbolisée par Amoghasiddhi.

L’esprit d’Eveil se vouant au bien-être de tous les êtres vivants en concevant de nombreux moyens habiles pour y arriver.


Les 5 Dhyani Buddhas, ou Jina Buddhas, les 5 Bouddhas de la sagesse ou les 5 Bouddhas de la méditation :

Dans le bouddhisme Vajrayana (véhicule du diamant), les Dhyani Buddhas symbolisent les 5 aspects du Bouddha primordial et les 5 sagesses permettant la transformation de nos 5 émotions négatives ou les 5 illusions en énergie positive.

A l’origine dans le bouddhiste courant Mahayana, un bouddha peut se multiplier en différentes formes représentées par chacun de ses aspects particuliers, d’où ses nombreuses représentations appelées émanations.

Le Bouddha Shakyamuni/ Gautama en est le représentant visible par tous sur terre.

Ces 5 Déités du nom d’ Akshobya, Amitabha, Vairocana, Amoghasiddhi, Ratnasambhava, peuvent être connues sous des noms différents selon les courants et les pays.

Ils sont associés aux 5 éléments, aux 5 directions évoqués par la mudra symbolisant les 5 épisodes importants de la vie du Bouddha, les 5 mudras majeures, les 5 voies du culte bouddhiste pour la transformation de l’esprit.

Généralement représentés ensemble sur les Mandalas, les Thangkas.

Dans le bouddhisme tantrique ésotérique, à ces 5 déités masculines sont associées 5 Bouddhas féminins, considérés comme leurs parèdres spirituelles.

Un Bouddha est celui qui a réussi à transcender son côté masculin et son côté féminin.

L’ Amour et la Sagesse, les 2 aspects principaux de l’Eveil exprimant ainsi leur inséparabilité.

Leur unification est le plus haut niveau d’expérience spirituelle (yab-yum).

Représentées par des figures ésotériques masculines-féminines qui s’enlacent ou

« Père-Mères » enlacées symbolisent l’union de la sagesse (féminine) et de la compassion (masculine) aboutissant à la sagesse suprême conduisant au salut.

Akshobya (Est)

Amoghasiddhi (Nord) Vairocana (au centre) Ratnasambhava (Sud)

(Adibouddha/Bouddha principal)

Amitabha (Ouest)





Vairocana,« le radieux »,« l’illuminateur »


Représenté en blanc, couleur de la centralité, de l’absolu, brillant comme la Lumière, Vairocana exprime la connaissance pure de l’esprit de la famille des Tathagata.

Il indique le centre.

Il est la figure principale, le Bouddha-Soleil, exécutant le geste de la mise en mouvement de la roue du Dharma, le dharmachakra mudra.

Son attribut est la roue dorée à 8 rayons du Dharma.

L’élément qui lui est associé est le métal.

Son véhicule ou animal le lion symbolise son absence de peur dans la proclamation de la Vérité.

Il aide à lutter contre l’ignorance en la transformant en vacuité.

Sa parèdre est Vajaradhatisvari, « la dame souveraine de la sphère de l’espace infini » de couleur blanche également.

Lui, irradie Lumière, Sagesse et chaleur de l’Amour dans toutes les directions et elle, une dakini représentant l’espace infini, la réceptivité spirituelle infinie, l’univers tout entier.



Akshobhya,« l’inébranlable »,« l’immuable »,

« l’imperturbable »