logo Shankara hd orange .png
Rechercher
  • Shankara Store

Les Chroniques de Shankara Section : Art bouddhique

Buddha est un terme sanskrit pour désigner une personne qui a réalisé l’Eveil parfait et atteint le Nirvana.


Pour le bouddhisme Hinayana du Petit Véhicule, plus conservateur se référant à l’enseignement des 4 Nobles Vérités, il faut mettre l’accent sur la discipline, l’importance du détachement, du renoncement et de la vie monastique.

Cette appellation peut donc être attribuée à tout être humain qui a atteint le nirvana en utilisant un des 3 types d’éveil d’après les textes palis.

Soit, en étant un arhat qui a atteint le nirvana grâce à l’enseignement d’un bouddha parfait, (sravakabuddha), soit un buddha solitaire, par ses seuls efforts, œuvre pour sa propre libération mais qui ne peut aider les autres à se libérer (pratyekabuddha) et se retire du monde.

Soit comme Siddharta Gautama en devenant le Bouddha pur et parfait (samyaksambuddha) en atteignant l’éveil et ayant les capacités d’enseigner le dharma, affranchi de tous liens (samyajana).

D’après le bouddhisme Théravâda ou la Voie des Anciens, seul celui qui emprunte la voie du boddhisattva dont l’aboutissement est le pur et parfait éveil et fait tourner la roue du dharma afin de répandre la doctrine dans le monde, peut être libéré.

Un boddhisattva, cet être promis à l’éveil qui avait renoncé au nirvana pour aider les autres demeurant dans le samsara, avait fait vœu dans une de ses réincarnations de devenir un buddha devant un Buddha du passé, un être éveillé, et vit sa derrière existence avant le parinirvâna, l’extinction totale.

Le désir du boddhisattva de pénétrer le sens de la vacuité est profond ainsi que la réalisation des vertus transcendantes comme la compassion, une des vertus essentielles parmi les « 10 perfections » (paramitas) à développer qui s’opposent aux « 10 imperfections » ou passions à transformer.

Étapes nécessaires rencontrées sur le chemin de l’éveil symbolisées par les 10 Terres dont le résultat est l’absence de souillures, dévoilant ses différentes qualités éveillées.

Il existe donc plusieurs Bouddhas éveillés du passé comme Krakucchandra, Kanakmuni et Kashiapa, les 3 derniers avant Siddharta Gautama et d’autres à venir comme Maitreya.

C’est sous l’ère du Bouddha Dipakara que Siddharta fit vœu de devenir le futur bouddha du futur, le Bouddha Shakyamuni qui marqua toute une époque (av JC à nos jours).

Après son éveil, il fonda la Sangha, la communauté de moines, voyagea pendant 45 ans, enseignant les pratiques méditatives de la Voie du milieu.

Ce « Jina », ce « Tathagata » ainsi venu « bienheureux » est « celui qui a vaincu » par sa sagesse à transcender la dualité du Samsara / Nirvana selon la tradition du bouddhisme Mahayana du Grand Véhicule.

Prenant les enseignements du Bouddha historique comme référence, il est à l’origine de nombreuses écoles comme Dhyana, Zen et Vaja-Yana, véhicule du Diamant.

Ce véhicule des formules (mantra) et des tantras qui propose de nombreuses nouvelles pratiques issues des doctrines du mahayana avec comme notion de pureté dans toute expérience sans le voile des effets de l’illusion.

Selon le bouddhisme Mahayana et Vajrayana, tout le monde peut devenir un boddhisattva car chacun possède en lui la nature du Buddha nommée tathagatagarbha.

Le but n’est plus d’atteindre le nirvana mais de transcender la dualité samsara/nirvana et de parvenir à la compréhension totale de la nature de l’esprit, des causes de la souffrance humaine et des étapes nécessaires à son illumination.

Bouddha, n’étant pas un dieu, l’Eveil parfait reste accessible à tous.

Il devint un maître spirituel, maîtrisant le fonctionnement de son esprit qui transmit sa connaissance aux autres, afin qu’ils apprennent et puissent faire l’expérience de leur transformation et eux aussi atteindre l’éveil grâce à des moyens mis à disposition pour rendre possible l’expérience de la Réalité.

La solution se trouvant en chacun il faut comprendre le fonctionnement de l’esprit, le fonctionnement de la souffrance et le chemin d’accès à la non-souffrance et c’est ainsi qu’on devient « éveillé » avec un « esprit parfait ».

L’ego, cet « âtmâ » en sanskrit qui appréhende le monde à travers le filtre de ses émotions, sentiments, de ses idées, ses propres raisonnements ou préjugés, oscille, malheureux, perdu, entre impermanence (anitya) et insatisfaction (duhkha).

Souffrance entretenue par des illusions d’existence d’un soi.

Erreur de jugement d’après le Bouddha qui nous dévoile que les « 3 poisons de l’esprit » sont, l‘avidité, l’aversion et la stupidité.

Les « 4 Nobles Vérités » expliquent l’origine de la souffrance et le chemin vers son extinction.

Il suffirait juste de suivre son enseignement et de faire l’expérience de transformation de son esprit en développant les 84000 qualités d’esprit !

L’ « Eveil de la conscience » dans le bouddhisme est un état permanent de non souffrance apporté par la pratique de la méditation appelé « Bonheur parfait », un bien-être parfait et durable.

Le remède serait L’ « Octuple Sentier », la voie d’équilibre intérieure : parole juste, action juste, moyens d’existence justes, attention juste, intuition juste, concentration juste, compréhension juste et pensée juste.

Et grâce à la pratique de la méditation, n’être plus que pureté et épanouissement, comme un « buddha », avec un cerveau bien discipliné, un bon discernement et des actions justes et s’exprimer dans la résonance de ses (84000 !) qualités d’esprit.


Qualités qui s’expriment en chacun de nous, lorsque notre esprit est libéré de son potentiel de souffrances, lié à nos émotions dont les 5 primordiales sont représentées par les 5 Dhyani Bouddhas, ou Bouddhas de la sagesse, les 5 vainqueurs, les 5 Jinas.


Vairocana, Askhobhya, Ratnasambava, Amitabha, Amoghasiddhi, Buddha de la compassion, d’amour inconditionnel, de sagesse….

Etant les différents aspects du Bouddha historique dont ils délivrent une partie des enseignements spécifique liée à cette qualité d’esprit primordiale afin de permettre de la développer.

Pour les dévots, la vénération de ces cinq buddhas constitue un moyen direct de se libérer du cycle des renaissances. Le Buddha Jina Amoghasiddhi exécute l’Abhaya mudra, représente le dépassement de l’envie,

Le Buddha Jina Askhobhya, le Bhumisparsha mudra, transforme la colère en sagesse, (gestuelle du Buddha du passé Vipasyin),

Le Buddha Jina Ratnasambhava)/ Varada mudra, représente le dépassement de l’orgueil et de l’avidité, (geste du Buddha de la médecine Bhaisajyaguru)

Le boddhisattva Amitabha exécute le Dhyana mudra, est l’amour bienveillant et la compassion (et Bhaisajyaguru Buddha de la médecine),

Le Buddha Jina Vairocana met fin à la stupidité et l’ignorance (et Maitreya le Buddha du futur) exécute le Dharmacakra mudra.




Cet état de conscience pure et claire ou la dualité sujet-objet n’existe plus, étant transcendée (les choses sont telles qu’elles sont), apporte un état de connaissance, une vision spirituelle libre de toutes illusions, émotions, préjugés ou projections de l’ego.

Mais c’est aussi un état d’amour et de compassion profond pour toute forme de vie, générateur d’énergie. Un désir profond d’amour venu du fond du cœur pour le bonheur infini des êtres humains libérés de leur souffrance afin qu’ils se développent pour atteindre l’éveil.

La connaissance se transforme en amour et compassion, qui se transforme en énergie, qui se transforme en connaissance…

La réalisation de soi ou l’Illumination est la libération totale de l’ego pour s’unir à l’Univers.

Le Dharma présente une explication intérieure.

L’homme étant seul responsable de son illusion et de sa souffrance, comme il peut être seul responsable de son salut.

C’est en faisant la propre expérience de la transformation de son esprit, en pleine conscience qu’on arrive à l’Eveil parfait donc au Bonheur parfait.

Grâce au Bouddha, et ses connaissances sur le fonctionnement de l’esprit humain et les enseignements qu’il a laissés, les pratiques, les différents véhicules pour atteindre le Nirvana, mise à disposition pour vérifier leur véracité et rendre possible l’expérience de la Réalité.

Discipline et méditation, meilleur entraînement de l’esprit permettent de développer une pensée juste dans un état d’esprit calme afin d’obtenir le dépassement de la personnalité et de développer des qualités d’esprit éveillé !

Un cerveau bien discipliné permet d’acquérir justesse de discernement ainsi que dans les actes.

Car tout être humain possède en lui la nature du Bouddha, "Tathagatagarbha" qu’il faut juste révéler.


En résumé, on constate la souffrance, on identifie les causes, on constate que les solutions existent et on fait le nécessaire !

Simple comme Bouddha !

« Travaillez avec diligence à votre propre salut ! » ont été ses derniers mots.

Je vous souhaite une très belle année !

#Bonneannée2020 #bouddhadelasagesse # eveildelaconscience


https://www.shankara-store.com/statue-bouddha-bronze

https://www.shankara-store.com/singing-bowl-cymbale-cloche-dordje





3 vues
  • Facebook B&W
  • Pinterest - Black Circle
  • Google+ B&W
  • Instagram - Black Circle
  • LinkedIn B&W

 Frais d'envoi gratuit sur toutes les tuniques et les Étoles, Châles et Paréos. (Envoi en France et outre-mer, 4 articles par commande) 

0

LIVRAISON DE 3 A 5 JOURS

www.shankara-store.com - SHANKARA 06, 14 Montée st Anne, 06800 Cagnes/mer - France - Mobile: +33668705757​ - SIRET 449 400 118 00013  R.C.S. ANTIBES - TVA/VAT: FR82449400118

 2019 SHANKARA-STORE